English version
CAREpath - OTIP

Programme CAREpath de soutien aux survivants du cancer

Les gens qui sont aux prises avec un diagnostic que cancer ont besoin de renseignements précis et de conseils avisés pour avoir les meilleures chances de se remettre. Ceux qui survivent au cancer risquent de subir une récurrence de leur cancer initial ou de contracter un autre type de cancer. Ils sont aussi vulnérables à certaines maladies chroniques et peuvent souffrir de complications tardives de leur traitement. Il arrive que l'expérience de leur maladie ait de profonds retentissements sur leur personnalité, au point de provoquer des problèmes physiques et émotionnels durables. Le programme de soutien aux survivants a été spécialement conçu pour aider les survivants du cancer à vivre dans la nouvelle réalité qui est la leur.

Les outils du programme de soutien aux survivants du cancer

Évaluation initiale

L’infirmière en oncologie personnelle du client passe en revue le traitement initial afin d’évaluer le risque d'effets secondaires tardifs. Une entrevue permet d’évaluer l’état physique et émotif général du patient et de déceler ses difficultés personnelles.

Évaluation des risques

Les clients remplissent un questionnaire électronique exhaustif. Nous entrons leurs réponses dans une banque de données qui est continuellement mise à jour. Les résultats indiquent les risques d’une récurrence du cancer initial, de l'apparition d’un autre cancer, d’une maladie cardiaque, d’un AVC, de diabète ou d’ostéoporose. La santé émotionnelle est aussi évaluée car le traitement contre le cancer induit souvent des dépressions.

Plan de survie

L’infirmière explique les résultats du questionnaire et donne des conseils sur la mise en application des recommandations. Elle renseigne aussi le client sur la possibilité d'effets secondaires tardifs du traitement et donne des conseils sur les problèmes personnels que vivent souvent les survivants du cancer.

Nous donnons au survivant de la documentation à jour sur les éléments du mode de vie qui contribuent à la prévention du cancer et des maladies chroniques. Si le besoin s'en fait sentir, nous prenons les mesures nécessaires pour que le patient voie des spécialistes en réadaptation (diététiciens, physiothérapeutes, etc.) et lui donnons des ressources centrées sur ses besoins sociaux et psychologiques.

.